septembre 28, 2022

Comment vérifier l’environnement d’un logement ?

Mis à part le prix et les différents travaux à effectuer, l’environnement est un critère à considérer dans l’appropriation d’un bien. Si l’emplacement n’est pas idéal, la valeur du bien peut être mise en cause. Pour vous en assurer, retrouvez ici, un moyen simple pour contrôler l’environnement d’un logement.

Vérifier l’environnement d'un logement

Faites une visite du voisinage à des heures distinctes

Il n’est pas rare d’oublier certains détails quand on veut s’approprier un bien. La check list pour l’achat d’une maison peut, elle aussi, avoir des limites bien définies. De tous les détails, l’emplacement reste quand même le plus important. En effet, la situation géographique d’un logement en dit long sur celui-ci. Pour ceux qui sont dans le domaine de l’immobilier, c’est un des éléments qui déterminent la valeur d’un bien. Dans le processus d’achat, il y a des visites qui sont effectuées. Et ce, à l’improviste. D’ailleurs, c’est la meilleure façon de procéder. Quand vous comptez acheter une maison, ne lésinez pas sur la visite du quartier. Vous pouvez vous baser sur les avis et la renommée du quartier. Mais ce n’est qu’avec vos yeux que vous confirmerez si c’est vrai ou non. Allez vous promener dans la zone dans la journée. L’idéal, c’est de s’y rendre à des horaires différents pour juger l’ambiance. Vous vous rendrez compte-vous-même si le quartier est calme et bien approprié à vos attentes.

Entretenez-vous avec vos éventuels voisins

En visitant le secteur, vous vous ferez votre propre avis à coup sûr. Vous serez plus fixés sur votre décision d’acheter en vous entretenant avec vos éventuels voisins. L’ambiance  dans le voisinage est à considérer. Cette démarche vise à éviter les mauvaises surprises, car ce sont les mieux placés pour vous parler du logement et de son quotidien. Le vendeur ne sera pas forcément objectif dans ses propos, son but étant de vous convaincre d’acheter. Faites le tour du pâté de maison. Présentez-vous et renseignez-vous sur l’entente entre voisins et la sécurité notamment. Avoir connaissance de la tranche d’âge des autres habitants aura aussi un impact sur le confort.

Faites le repérage des commodités autour du logement

Bon nombre d’agents immobiliers mettent l’accent sur les commodités entourant un bien. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils en augmentent le prix. Vous conviendrez que si la maison que vous comptez acheter est en plein centre-ville, son prix sera bien plus élevé. D’un côté, ces commodités pourraient constituer un frein à votre confort dans votre futur quartier. Les écoles sont généralement des endroits bruyants. S’il y en a dans les alentours, il est fort probable que vous soyez gêné(e)s une fois installé(e). Mais encore plus s’il s’agit d’un quartier étudiant. Il en est de même pour les commerces.

D’un autre côté, elles peuvent être avantageuses. Vous vous doutez bien que la présence de transports en commun à proximité rendrait plus agréable votre quotidien. Métro, taxi ou lignes de bus favoriseraient votre ponctualité au boulot. Une maison située dans le centre-ville est adéquate pour des personnes un peu âgées. Mais encore plus pour les travailleurs. Si vous avez la possibilité d’acquérir une maison en plein cœur d’une ville, n’hésitez pas. Dans le cas d’une revente, vous ferez une excellente affaire.

Assurez-vous d’avoir connaissance des diverses sources de pollution sonore

Sachez faire la part des choses. Il y a des maisons qui cachent des imperfections. Faites preuve de prudence. Une maison en bordure de route serait évidemment sujette aux bruits. Le passage de motos et voitures ou le klaxon de ceux-ci représente un vrai tohu-bohu. L’installation d’un double vitrage peut être insuffisante. Ce n’est pas tout. Si le logement est tout juste derrière une entreprise, une usine ou une discothèque, le confort sonore sera mis à rude épreuve. N’oubliez pas qu’en achetant ce bien, vous y vivrez peut-être pendant de longues années.

Votre arrivée dans le quartier peut coïncider avec des travaux de rénovation de la maison voisine ou de celle en face. Ce sont là des choses qui posent un problème. À moins d’isoler la maison, vous resterez à l’affût de nuisances sonores. N’hésitez pas à poser des questions aux voisins qui effectuent ces travaux. L’objectif est de se renseigner sur la durée des travaux. Il se pourrait aussi que certains habitants du voisinage soient des artisans ou artistes travaillant à domicile. C’est pourquoi il est nécessaire de bien vous renseigner sur les plus proches voisins et d’établir des règles avec eux.

Renseignez-vous sur les projets d’urbanisme prévus pour la zone

La zone dans laquelle se trouve la maison que vous ciblez peut avoir besoin d’une touche de nouveauté. Il se peut qu’elle soit peu connue du fait du manque de complexes urbains. Vous devriez vous informer sur les projets qu’au quartier. Ils peuvent ne pas être à votre goût. Disposer de ces informations vous fixera sur la plus-value ou non du bien. La conception d’un parc insuffle à coup sûr une grande valeur au logement. En outre, avec un fast-food, ce ne sera certainement pas la même chose.

Poursuivez votre lecture :